Crédit photo : Olga Kononenko - Unsplash

SANTÉ. Le ralentissement des hospitalisations liées à la COVID-19 constaté en milieu de semaine semble se poursuivre. Dans son bilan sur l'évolution de la pandémie publié vendredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment annoncé qu'une légère diminution du nombre de patients COVID dans la région a été enregistrée au cours des 24 dernières heures.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Selon les données compilées par l'organisation ce matin, 105 personnes infectées par le coronavirus étaient hospitalisées en Chaudière-Appalaches, soit une diminution de deux comparativement au bilan de la veille.

80 de ces personnes se retrouvent aux soins réguliers (- 5 comparativement à hier), 15 aux soins intensifs (+ 2 comparativement à hier), 8 dans une unité de soins psychiatriques (aucune augmentation nette comparativement à hier) et 2 dans une unité mère-enfant (+ 1 comparativement à hier).

En ce qui a trait à la répartition des patients COVID parmi les quatre hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, 46 d'entre eux sont soignés à l'Hôtel-Dieu de Lévis (+ 3 comparativement à la veille). L'établissement lévisien accueille 29 patients COVID aux soins réguliers (+ 2 comparativement à la veille), 8 en psychiatrie (aucune augmentation nette comparativement à la veille), 7 aux soins intensifs (aucune augmentation nette comparativement à la veille) et 2 à l'unité mère-enfant (+ 1 comparativement à la veille).

Ailleurs dans la région, l'Hôpital de Saint-Georges accueille 28 patients COVID (25 aux soins réguliers et 3 aux soins intensifs), 20 à l'Hôpital de Montmagny (18 aux soins réguliers et 2 aux soins intensifs) et 11 à l'Hôpital de Thetford Mines (8 aux soins réguliers et 2 aux soins intensifs).

Deux nouveaux décès

Toutefois, le CISSS-CA a annoncé vendredi que deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont récemment perdu leur combat contre la COVID-19. Une des personnes décédées vivait à Lévis tandis que l'autre était un résident du CHSLD Saint-Raphaël, situé dans la municipalité du même nom dans Bellechasse. 

Ces deux nouveaux décès liés au coronavirus font passer le nombre de résidents de la Chaudière-Appalaches qui sont morts en raison de cette maladie depuis le début de la crise sanitaire à 402.

Au cours des 24 dernières heures, 758 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts dans la région. 299 d'entre eux ont été enregistrés à Lévis, 190 dans la MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges), 115 dans la MRC des Appalaches (région de Thetford Mines), 39 dans la MRC des Etchemins, 38 dans la MRC de Montmagny, 25 dans la MRC de Bellechasse, 16 dans la MRC de La Nouvelle-Beauce (région de Sainte-Marie), 15 dans la MRC Robert-Cliche (région de Saint-Joseph-de-Beauce), 12 dans la MRC de Lotbinière et 4 dans la MRC de L'Islet.

Notons que la sous-région de résidence de cinq personnes nouvellement infectées par le coronavirus n'a pas été dévoilée vendredi par le CISSS-CA comme ces cas sont pris en charge dans une autre région sociosanitaire.

Quant aux cas actifs, une augmentation de 116 cas actifs a été enregistrée au cours des 24 dernières heures. 1 983 des 7 389 cas actifs de COVID-19 en Chaudière-Appalaches touchent des résidents de Lévis, 1 312 de la MRC de Beauce-Sartigan, 1 182 de la MRC des Appalaches, 750 de la MRC de La Nouvelle-Beauce, 501 de la MRC de Bellechasse, 497 de la MRC de Lotbinière, 467 de la MRC Robert-Cliche, 318 de la MRC des Etchemins, 219 de la MRC de Montmagny et 142 de la MRC de L'Islet.

Ajoutons que la sous-région de résidence de 18 personnes infectées par le coronavirus considérées comme des cas actifs n'a pas été dévoilée pour le moment par le CISSS-CA, comme ces cas sont pris en charge par une autre région sociosanitaire.

Répartition des cas confirmés et des cas actifs de COVID-19 par sous-région de la Chaudière-Appalaches - En date du 6 janvier

État des effectifs du CISSS-CA

Vendredi, le CISSS-CA a fait savoir que 909 de ses employés étaient retirés du travail (- 1 comparativement à la veille). 47 d'entre eux peuvent toujours effectuer leur boulot, grâce au télétravail. Sur ces 909 employés, 679 ont obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19. Les autres employés sont en isolement, notamment puisqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le coronavirus.

En date du 7 janvier, 31 travailleurs «COVID + asymptomatiques» ont été ramenés au travail, soit 6 de plus que le 6 janvier. Rappelons qu'il s'agit d'une option de dernier recours autorisée par le gouvernement provincial que peut utiliser le CISSS-CA.

Les plus lus

Dons de terrains à Val-Alain

SOCIÉTÉ. Le marché résidentiel hypercompétitif actuel ne favorise pas les premiers acheteurs et ceux qui ne peuvent pas faire de surenchère sur une maison. C’est avec cette idée en tête que la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain a récemment lancé son programme de don de terrains.

De généreux Apollinairois

SOCIÉTÉ. Touchés par la crise humanitaire qui se déroule en Ukraine, trois Apollinairois ont uni leurs forces pour trouver des familles d’accueil dans la municipalité afin d’héberger des réfugiés. Jusqu’à présent, ils ont recruté six familles et en recherchent d’autres puisque les premiers Ukrainiens devraient arriver sous peu.

Saint-Narcisse: Michel Barrette porte-parole de la fin de semaine d’époque

SOCIÉTÉ. Les fêtes du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se poursuivront du 20 au 22 mai prochains avec la Fin de semaine d’époque. Pour l’occasion, le comité organisateur a réussi à recruter un porte-parole de taille, l’humoriste et comédien Michel Barrette.

Un revers en cour pour le RCSCCBE

SOCIÉTÉ. Le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE) a échoué dans sa tentative de faire suspendre temporairement le nouveau règlement encadrant l’exploitation de la piste de course. Le juge Pierre Ouellet, de la Cour supérieure du Québec, a rendu sa décision le 4 mai dernier.

Ouvrir sa maison à des Ukrainiens

SOCIÉTÉ. Une famille ukrainienne pourrait bientôt trouver refuge à Leclercville. Citoyen engagé, Normand Beaudet partage son temps entre Blainville et Leclercville. Propriétaire d’une résidence dans chacune des municipalités, il trouvait approprié d’offrir un toit à une famille qui a fui l'Ukraine. C’est Leclercville qu'elle a choisi comme terre d’accueil et elle devrait arriver prochainement.

Une Apollinairoise gagne 80 000 $ à La Poule aux œufs d’or

SOCIÉTÉ. L’émission La Poule aux œufs d’or a fait une gagnante dans la région le 24 avril dernier. L’Apollinairoise Sandra Lévesque a remporté 80 000 $ au jeu télévisé.

Ils immortalisent les églises

PATRIMOINE. Passionnés d’histoire, de patrimoine et d’architecture, Sylvain Piché et Yves Coulombe parcourent les églises de la province. Avec leur chaîne YouTube et leur site Internet Sur la route de nos églises, ils immortalisent à l’aide de courts métrages, ce qu’ils appellent les «châteaux du Québec». Ils étaient de passage dans la région à la fin du mois d’avril pour filmer certaines des égli...

Saint-Apollinaire de la végétation pour combattre les îlots de chaleurs

ENVIRONNEMENT. Bien que la MRC de Lotbinière se trouve en milieu rural, elle n’est pas exempte d’îlots de chaleurs. Dans le but d’atténuer les effets provoqués par l’une de ces surfaces dépourvues de couvert végétal, la Municipalité de Saint-Apollinaire et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) participent à l’initiative Sous les pavés qui mènera à l’aménagement, cet a...

Collectionneur de l'histoire

PATRIMOINE. L’Agapitois André Gingras est un passionné d’histoire et plus particulièrement de celle de son village. Au fil des années, il a réuni des tonnes de documents, de photos d’époque, de journaux, de livres, etc. liés à l’histoire de Saint-Agapit.

Charge mentale: un travail invisible qui pèse lourd

SANTÉ. La charge mentale définit tout le travail invisible d’organisation et de gestion de la vie familiale et professionnelle ainsi que l’implication émotionnelle auquel est confronté un individu. Ce sont souvent les femmes qui doivent composer avec cette gymnastique complexe et le contexte sociosanitaire dans lequel la société est plongée depuis deux ans n’a fait que l’alourdir. C’est le princip...