lundi 15 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Gens d’ici

Domaine Joly-De Lotbinière

La grande dame du Domaine tirera sa révérence

Les + lus

Photo : Archives

12 juil. 2023 09:00

Celle qui porte la destinée du Domaine Joly-De Lotbinière depuis plus de 40 ans, Hélène Leclerc, quittera son poste de directrice générale le 31 décembre 2023.

Ne souhaitant pas commenter plus en détail pour le moment, Mme Leclerc a toutefois mentionné la «grande fierté» qu’elle éprouvait devant ce que le Domaine est devenu aujourd’hui, grâce à son travail, mais surtout grâce au travail de l’équipe qui l’entoure.

Sous sa direction, le Domaine a mis en place des expositions permanentes et temporaires dans le manoir; a enrichi ses collections d’artéfacts historiques de la famille Joly de Lotbinière ainsi que de végétaux; a permis la signature de partenariats qui ont aidé à la réalisation de projets d’événements et d’activités. Tout ce travail a fait rayonner la MRC de Lotbinière et la Chaudière-Appalaches au Québec, au Canada et à l’étranger.

Le Domaine Joly-De Lotbinière est ainsi reconnu comme le premier attrait culturel privé de Chaudière-Appalaches et l’un des 150 plus beaux jardins du monde.

Ce travail a aussi été reconnu par différentes distinctions. En 2008, elle a été nommée Chevalière de l’Ordre national de romarin (France) et en 2011, elle a reçu le prix Henry-Teuscher qui souligne sa contribution exceptionnelle à l’avancement du savoir en horticulture au Québec.

Tout à construire

En 1978, le Domaine Joly-De Lotbinière était l’ombre de ce qu’il est aujourd’hui. Propriété du gouvernement du Québec depuis l’expropriation du Seigneur de Lotbinière, les magnifiques jardins qui en font sa renommée aujourd’hui n’y étaient pas encore.

Pourtant, une jeune Hélène Leclerc, étudiante en histoire et géographie à l’université, est tombée amoureuse de l’endroit pour lequel elle a consacré plus de 40 ans de sa vie. D’abord par des visites guidées qu’elle offrait gratuitement et qui ont attiré l’attention des élus qu’elle a su convaincre de la pertinence de la préservation du site. Plus les années passaient, plus elle s’entourait de gens qui partageaient sa vision. Tous ces efforts ont mené à la création de la Fondation qui veille au grain.

Petit à petit, avec une équipe, elle a réussi à recréer les jardins de l’époque seigneuriale et à aller chercher les subventions nécessaires à la mise en valeur du site et du manoir.

Succession

Le successeur d’Hélène Leclerc aura du pain sur la planche puisque plusieurs grands chantiers sont en cours de réalisation ou le seront dans les années à venir.

Le 13 juin dernier, le gouvernement du Québec confirmait une aide de 2,5 M$ à la Fondation du Domaine Joly-De Lotbinière pour la concrétisation d’un important projet de 5 M$ qui vise, entre autres, à mettre en valeur les rives du fleuve Saint-Laurent.

La Fondation du Domaine travaillera dans les prochaines semaines à la recherche de ce successeur. Elle sera épaulée de Mme Leclerc qui facilitera la transition.

 

 

 

 

 

 

 

Les + lus