jeudi 22 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Communauté > Actualités

Viactive

Faire bouger les aînés

Les + lus

Le programme Viactive a été spécialement conçu pour les aînés afin qu’ils demeurent actifs. Photo : Mélanie Labrecque

08 févr. 2024 06:31

La pratique d’une activité physique de façon régulière amène des effets positifs sur la santé. Chez les personnes âgées, ces bienfaits leur permettent de maintenir leurs capacités physiques et mentales ainsi que leur autonomie. C’est dans cette optique que le programme Viactive a été créé il y a plus de 35 ans.

Par un beau jeudi matin ensoleillé de janvier, une quinzaine d’Agapitois se sont rassemblés dans la grande salle du chalet des loisirs de Saint-Agapit. Leur point commun, c’est qu’ils ont tous plus de 50 ans et ont envie de bouger. Avant le début de la séance d’exercice, plusieurs participants en profitent pour discuter, prendre des nouvelles des autres. L’ambiance est à la bonne humeur.

«Ça nous permet de rencontrer des personnes et de briser l’isolement. En étant une personne seule, je viens ici et je le brise. Je me fais aussi des compagnes», a expliqué Francine Roy.

L’animatrice bénévole commence la séance avec des exercices d’échauffement des parties mobiles du corps. Elle continue avec un programme qui sollicite autant la mobilité que l’endurance. Le tout se fait dans le plaisir. Quelques éclats de rire parsèment la séance où chacun va à son propre rythme et selon sa propre condition physique.

«Je participe pour me ternir en forme, j’aime le social. Mon équilibre n’est pas tellement bon. En faisant ça et un peu de danse, ça m’aide beaucoup. […] Je fais ce que je suis capable, c’est comme la danse. J’ai remarqué beaucoup d’amélioration à ma condition», a constaté une autre participante, Céline Paradis.

 Spécialement pour les aînés

 «C’est un programme gouvernemental déployé il y a 35 ans parce qu’il y avait un défi. Les aînés ne bougeaient pas assez pour garder leur qualité de vie. Viactive, c’est un programme gratuit qui se veut accessible à tous. Tous les outils sont développés par des professionnels en activité physique. Les séances sont animées par des bénévoles aînés qu’on forme et supervise», a expliqué Édith Dumont, conseillère Viactive au Carrefour des personnes aînées de Lotbinière.

Cette dernière ajoute qu’actuellement, deux aînés sur trois âgés de plus de 65 ans ne bougent pas suffisamment pour profiter des bienfaits de l’activité physique.

 Participants recherchés

 Dans la MRC de Lotbinière, on compte huit groupes Viactive actifs qui se rassemblent une fois par semaine, même si le programme rencontre un certain succès, l’achalandage a diminué depuis le retour à la normale après la pandémie de COVID-19.

«Je suis président du club FADOQ de Saint-Agapit. Le fait de participer, c’est un peu pour donner l’exemple et prendre une heure de mon temps chaque semaine pour m’arrêter et faire de l’exercice», a lancé Fernand Dubois. Ce dernier invite d’ailleurs les hommes à participer en plus grand nombre.

«La pandémie a changé les habitudes de vie. Les gens ont mofifié leur routine. Certains se sont isolés. Depuis la relance des activités, on a repris le rythme, mais il n’y a pas suffisamment d’aînés qui participent et qui profitent des bienfaits physique et cognitif», a soutenu Édith Dumont.

Le type d’exercices proposés permet aux aînés de travailler différents aspects de la forme physique : cardiovasculaire, endurance, équilibre et force. Cela peut également les aider à prévenir les chutes.

«Chez les aînés, le risque de chute est élevé. Quand il y en a une, c’est souvent le début de la perte d’autonomie puisque l’aîné développe la peur de bouger», a souligné Mme Dumont.

Plus de détails sur Viactive sont disponibles auprès du Carrefour des personnes aînées de Lotbinière.

Les + lus