dimanche 16 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Lauréate régionale

Une touche magique au Défi OSEntreprendre

Les + lus

Photo : Courtoisie

07 juin 2024 09:41

Maman de deux jeunes enfants, la Gilloise Émilie Anctil cherchait un jeu qui permettrait à ses petits de s’initier à la magie. Ses recherches l’ont menée vers des produits faits ailleurs dans le monde qui ne convenaient pas à ses valeurs. Voyant cela, elle a pris le taureau par les cornes et a créé sa propre entreprise, Les petits sorciers, qui rayonne au Québec et au Canada. Elle représentera la Chaudière-Appalaches lors du gala national du Défi OSEntreprendre.

«J’ai découvert que des ensembles de potions magiques, il y en avait un peu partout dans le monde, mais il n’y avait rien au Québec ni au Canada. Je me suis dit, voilà ma chance», a-t-elle confié à propos du déclic qui s’est fait chez elle il y a près de trois ans.

Elle explique qu’un coffret ne contient pas uniquement des ingrédients qui «pétillent ou font des bulles». Elle a développé son concept autour de valeurs positives et bienveillantes qu’elle souhaitait d’abord transmettre à ses enfants. «Je veux que les enfants aient confiance en eux, qu’ils croient en leurs rêves. […] C’est une belle façon d’apprendre en s’amusant et d’ouvrir la conversation sur des sujets importants quand on s’amuse avec l’enfant», a-t-elle soutenu.

En plus des recettes, les coffrets comptent plusieurs éléments qui peuvent, par exemple, aider les enfants à se calmer. Il y a aussi des histoires magiques et le folklore québécois lui sert beaucoup d’inspiration dans la création. «Des parents m’ont écrit pour me dire qu’ils ont eu autant de plaisir que leurs enfants.»

Ses produits sont également réalisés dans un esprit écoresponsable avec des ingrédients biodégradables et un emballage qui est recyclable ou réutilisable. Produits localement, ils ont également une empreinte carbone plus faible, a mentionné Mme Anctil.

Créatrice dans l’âme

Émilie Anctil a toujours eu la fibre artistique et créatrice. Elle aimait la peinture et était intéressée par la magie. En grandissant, ce sont plutôt les chiffres et les analyses qui ont pris place dans son esprit.

«Dans la trentaine, j’ai eu besoin de reconnecter avec mon côté créatif. De retomber dans le côté magique et ludique de l’enfance.» Les astres se sont alors alignés pour lui permettre de développer ce projet de petite entreprise.

Succès plus grand qu’espéré

Peu connus dans la région, les coffrets que produit Mme Anctil ont déjà acquis une belle notoriété au Québec et au Canada. Elle estime que la moitié de son chiffre d’affaires provient du Canada anglais.

Depuis le lancement de l’entreprise, elle triple son chiffre d’affaires chaque année. «C’est plus que ce que je croyais comme expansion», a-t-elle confié. D’août à décembre 2023, elle a consacré l’ensemble de ses journées au montage des coffrets.

Afin de répondre à la demande à venir, elle indique vouloir faire appel aux services de sous-traitance offerts par Cétal, de Laurier-Station. «[Cette entreprise] cadre bien avec les valeurs de bienveillance et de positivisme de mon entreprise», a-t-elle soutenu. Cétal emploie des personnes en situation de handicap.

 

 

 

 

 

 

 

Les + lus