Les candidats de Lotbinière-Frontenac ont débattu des enjeux de la campagne électorale au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit. Photo : Mélanie Labrecque

POLITIQUE. Près de 100 personnes se sont rassemblées, le 15 septembre en soirée, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit. Ces derniers souhaitaient assister au débat entre les candidats des cinq principaux partis aux prochaines élections, organisé par le Centre d’études collégiales de Lotbinière.

Normand Côté, du Parti libéral du Québec (PLQ), Christian Gauthier, du Parti conservateur du Québec (PCQ), Christine Gilbert, de Québec solidaire (QS), Isabelle Lecours, de la Coalition avenir Québec (CAQ), et Louise Marchand, du Parti québécois (PQ) se sont prononcés sur quatre thématiques choisies par les étudiants du cégep : transport, logement, immigration et santé.

Les échanges se sont déroulés de façon cordiale et courtoise et ont permis à chacun d’expliquer, dans un premier temps, les engagements de leur parti sur chacune des questions qui leur ont été soumises avant de débattre entre eux.

Transport

Isabelle Lecours s’est réjoui que la solidaire, Christine Gilbert, ne veuille pas écarter le projet de train à Thetford Mines. «Il faut diminuer les GES et le train est un bon moyen de transport pour y arriver. […] Ce sera pour les passagers et les marchandises», a soutenu Mme Gilbert.

Quant au conservateur Christian Gauthier, Isabelle Lecours lui a demandé comment la gratuité pour tous dans les transports en commun serait financée. «C’est un projet pilote qui coûtera 80 M$ pour la première année. Ça touchera Québec, Lévis et les municipalités limitrophes. Nous souhaitons que ce soit le bon projet qui soit choisi», a insisté le candidat conservateur.

Logement

«Le candidat conservateur n’a pas parlé du dépôt de garantie que son parti compte autoriser, alors que pour Québec solidaire, comment fonctionneront les maisons en fiducie ?», a questionné Isabelle Lecours.

«Oui, le dépôt de garantie est dans le programme, c’est pour que les propriétaires aient confiance aux citoyens. Pour le reste, c’est dans le programme, vous le lirez», a répondu Christian Gauthier.

Christine Gilbert explique pour sa part que le programme de maison en fiducie serait administré par la Société d’habitation du Québec et des organismes locaux. La priorité serait également donnée aux acheteurs d’une première propriété.

Normand Côté s’est inquiété du droit de mutation que le PCQ souhaite éliminer. «Nous sommes en train de vérifier ça, mais ça ressemble beaucoup à votre programme. Les municipalités seraient compensées», a répondu M. Gauthier.

Immigration

«M. Gauthier, vous voulez négocier des pouvoirs supplémentaires en immigration avec Ottawa. C’est ce que la CAQ a essayé de faire depuis le début de son mandat. Pourquoi le PCQ réussirait où la CAQ n’y est pas arrivé?», a questionné Louise Marchand. 

«Nous voulons nous assoir avec le gouvernement, nous avons des spécialistes de la question qui nous aideront à rapatrier ces pouvoirs ici», a répondu Christian Gauthier.

Normand Côté a interpellé Isabelle Lecours sur les délais très longs pour amener des travailleurs étrangers temporaires au Québec, rappelant que certaines entreprises attendent près de deux ans alors que c’est maintenant qu’ils en ont besoin. «Faire venir des travailleurs temporaires, c’est long. C’est une compétence partagée et certaines responsabilités ne sont pas dans notre cour», a précisé la candidate de la CAQ.

Santé

En raison de la contrainte de temps, les candidats n’ont pas pu débattre des questions touchant la santé. À tout le moins, ils ont eu l’occasion d’énumérer les engagements des partis. Les CLSC, les admissions dans les facultés de médecine, les budgets supplémentaires, l’implication du privé et le crédit d’impôt pour l’activité physique ne sont que quelques-unes des mesures que souhaitent mettre en place un ou plusieurs partis.

Dans le cas de la députée sortante, elle a rappelé certaines avancées mises en place par le gouvernement, comme la télémédecine et l’augmentation des admissions dans les facultés de médecine.

Ce débat aura une suite, le 28 septembre, à Thetford Mines. Il est possible de visionner les échanges sur la page Facebook du Centre d’études collégiales de Lotbinière.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Un nouveau maire à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly se sont donné un nouveau maire. Le 30 octobre, ils ont élu Richard Bellemare.

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

INFLATION. Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

Isabelle Lecours nommée adjointe parlementaire

POLITIQUE. Le premier ministre du Québec, François Legault a nommé, le 4 novembre, les députés qui composeront l’équipe gouvernementale pour la présente législature. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, est du nombre.

La MRC de Lotbinière a un nouveau préfet

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière ont profité de leur assemblée mensuelle du 23 novembre pour procéder à l’élection d’un nouveau préfet. C’est le maire de Val-Alain, Daniel Turcotte, qui a été élu par acclamation.

La fin du moratoire sur la superficie des cultures demandée

AGRICULTURE. Les producteurs agricoles de Chaudière-Appalaches réclament la fin de l’interdiction d’accroître les superficies en culture dans certains bassins versants. C’est l’une des principales demandes qui est ressortie lors de la dernière assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches tenue le 26 octobre dernier, à Sainte-Marie.

Revenus et dépenses en hausse à la MRC de Lotbinière

POLITIQUE. La MRC de Lotbinière a adopté, à l’occasion de sa rencontre mensuelle du 23 novembre, un budget équilibré de 8,4 M$. Il s’agit d’une augmentation de 8,9 % par rapport à l’exercice réalisé en novembre 2021.