(Crédit photo : Archives)

POLITIQUE. Le ministre des Finances, Éric Girard, a déposé le tout premier budget du gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ). L’exercice financier prévoit, entre autres, des investissements massifs en santé et en éducation.

Éducation et santé

Le gouvernement planifie un réinvestissement majeur de 7,3 G$ en éducation, sur cinq ans, pour améliorer les services aux élèves et les soins de santé, notamment.

Les dépenses du réseau de l’éducation seront majorées de 5,1 % au cours de la prochaine année. En tout, 4 G$ sont prévus dans le Plan québécois des infrastructures 2019-2029 pour l’agrandissement et la construction des écoles. C'est 1 G$ qui sera distribué pendant cinq ans pour l’implantation des maternelles quatre ans. D’autres montants importants seront consacrés au dépistage des troubles d’apprentissage, à l’ajout de classes spécialisées, à l’ajout d’heures pour les activités parascolaires au secondaire, pour les sorties culturelles et les bibliothèques scolaires. De plus, un poste budgétaire a été créé pour permettre l’achat de lunettes ou de lentilles cornéennes pour les enfants de 17 ans et moins.

Le secteur de la santé voit ses dépenses appréciées de 5,4 % en 2019-2020. Le gouvernement prévoit des investissements additionnels de 4,9 G$ sur cinq ans qui permettront de renforcer les soins à domiciles (1,5 G$), améliorer la qualité de vie des proches aidants (105 M$), ajouter du personnel soignant (1,1 G$) et pour le déploiement des maisons des aînés (564 M$). De plus, le gouvernement Legault prévoit 70 M$ pour ajouter 900 places en CHSLD, afin de répondre à la demande actuelle.

Allègement

Le budget Girard compte également un retour de 5,2 G$ dans les poches des Québécois au cours des cinq prochaines années. Parmi les mesures proposées, il y a celles promises en campagne électorale, dont l’uniformisation graduelle du taux de la taxe scolaire dès le 1er juillet. Les commissions scolaires recevront 200 M$ pour compenser la réduction de ces revenus. L’objectif est d’atteindre un taux unique d'ici quelques années.

Également, il y a l’abolition progressive de la contribution additionnelle pour la garde d’enfant. De plus, le gouvernement prévoit bonifier l’exemption de pensions alimentaires pour les enfants à charge dans le calcul des programmes d’aide gouvernementaux.

Main-d’œuvre

Afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre, le ministre des Finances confirme qu’il va bonifier l’incitatif à la prolongation de carrière des travailleurs de 60 ans et plus.

Ainsi, le crédit d’impôt pour la prolongation de carrière sera accessible dès 60 ans. Les entreprises, quant à elles, auront droit à une réduction des charges sur la masse salariale liées aux travailleurs de 60 ans et plus.

S’ajoute également une somme de 730 M$ sur cinq ans pour favoriser une meilleure intégration des immigrants au marché du travail.

Agriculture

En agriculture et en agroalimentaire, le budget consacrera une enveloppe de 250 M$ sur cinq ans pour améliorer certains programmes de la Financière agricole et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Aussi, le gouvernement ajoute 15 M$ au soutien du milieu agricole afin d’alléger les charges financières causées par la hausse de la valeur foncière des terres agricoles. En 2019 et 2020, la part des taxes foncières payées par les agriculteurs ne devrait pas augmenter.

D’autres mesures sont également prévues pour favoriser l’achat local et le bien-être animal.

Internet

Tout comme Ottawa, Québec prévoit des investissements afin d’amener les services Internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire dans toutes les régions de la province.

Ce sont 400 M$ qui seront injectés au cours des sept prochaines années afin que les entreprises et les ménages en milieux ruraux et en régions éloignées puissent se doter de ces services.

 

Les plus lus

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Un nouveau candidat vert pour Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Le Parti vert du Canada a désigné le candidat qui portera les couleurs du parti dans Lévis-Lotbinière. Il s’agit de Patrick Kerr.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Jacques Gourde lance sa campagne

ÉLECTIONS. Le candidat conservateur de Lévis-Lotbinière aux prochaines élections et député sortant, Jacques Gourde, a officiellement lancé sa campagne. Dans une première communication aux médias, il a rappelé les engagements phares de sa formation politique.

Le Bloc présente ses priorités environnementales

POLITIQUE. Les candidats du Bloc québécois de Chaudière-Appalaches, François-Noël Brault (Lévis-Lotbinière), Sébastien Bouchard-Théberge (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Priscilla Corbeil (Mégantic-L’Érable) se sont réunis le 30 septembre au parc des Chutes-de-la-Chaudière pour exposer différents enjeux environnementaux de Chaudière-Appalaches.

Nouvelle attachée politique

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a souligné, le 17 septembre, l’arrivée d’une nouvelle attachée politique au sein de son équipe. Lara-Catherine Desrochers travaillera au bureau de Saint-Apollinaire.

La liste des candidats est maintenant connue

POLITIQUE. Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans le comté de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

POLITIQUE. Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Brault veut convaincre les électeurs d’opter pour le Bloc québécois

POLITIQUE. Fort de la poussée du Bloc québécois dans les sondages, le candidat de la formation pour Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, est sûr que les électeurs de la circonscription lui accorderont leur confiance le 21 octobre. Ce dernier estime qu’il est en mesure d’offrir une alternative solide au député sortant, le conservateur Jacques Gourde.

Les candidats débattront ce soir

POLITIQUE. Les candidats de Lévis-Lotbinière à la prochaine élection fédérale débattront des enjeux de la circonscription le 8 octobre prochain. Le débat, organisé par le département des sciences sociales du Cégep de Thetford, aura lieu au Complexe des Seigneuries, à 19h.