Le conseil municipal de Saint-Agapit s’est réuni le 6 mai. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

POLITIQUE. Un groupe de citoyens de Saint-Agapit s’est présenté devant le conseil municipal, lors de son assemblée publique du 6 mai, pour avoir des explications à propos de frais d’avocats que la municipalité a payés pour répondre aux demandes d’une unique citoyenne. Pour l’année 2018 seulement, ces frais s’élèvent à 29 000 $.

Les chiffres obtenus par ces Agapitois et le Peuple Lotbinière l’ont été en vertu de la Loi d’accès à l’information. L’un de ces citoyens, Gilles Proulx, a interpellé les élus lors de la période de questions. «Selon la Loi d’accès à l’information, la municipalité, en frais d’avocat, a déboursé 152 434,77 $ en 2017 et en 2018, dont 63 252,62 $ qui sont liés aux demandes de l’ancienne mairesse. C’est-à-dire 42 %. Est-ce vrai?»

Le groupe de citoyens dénonce et déplore les frais engendrés par toutes ces procédures. «Ce n’est pas parce que ça arrête que ça n’a pas fait mal financièrement. Ce que je souhaite, c’est qu’il y ait beaucoup de monde qui sache combien cela a coûté. Je crois qu’il y a bien d’autres endroits où cet argent pourrait être investi.»

«Il y a effectivement quelqu’un qui nous a coûté 63 000 $ de frais d’avocats depuis 2017. Je ne peux pas en dire plus. Aussi, il y a quelqu’un qui a fait des poursuites contre nous qui ont été abandonnées. Je peux vous le dire, c’est officiel», lui a répondu le maire, Yves Gingras.

Selon les chiffres, la municipalité de Saint-Agapit a consacré 94 732,90 $ en honoraires professionnels d’avocats en 2017. De cette somme, 34 255,01 $ ont été dédiés aux demandes de la citoyenne. Pour les mois de novembre et de décembre 2017 seulement, ce montant s'élève à 4 778,90 $. En 2018, la facture totale s’élevait à 61 701,87 $, dont 29 001,71 $ pour répondre aux requêtes de cette personne.

Un autre citoyen s’est inquiété de ne pas avoir vu cet argent inscrit dans le budget de la municipalité. Lors de ses précédents exercices financiers, la municipalité avait dédié un peu plus de 33 000 $ aux frais juridiques alors qu’ils étaient, de toute évidence, beaucoup plus élevés. «Si l’on a dépensé plus de 63 000 $ pour cette dame depuis 2017, dans quel poste budgétaire c’est passé?», a-t-il questionné.

Le maire lui a indiqué qu’il lui reviendrait plus tard avec la réponse.

 

 

 

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.

Les aînés recevront une aide ponctuelle d’Ottawa

Près de 7 millions de Canadiens pourront recevoir un versement unique d’un montant de 300 à 500 $. Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé, ce 12 mai, lors de sa conférence de presse quotidienne ces nouvelles mesures destinées à aider les aînés à traverser la crise.

Supplément financier pour les travailleurs essentiels

POLITIQUE. Le gouvernement fédéral enverra 4G$ aux provinces et territoires afin qu'ils puissent appuyer leurs travailleurs essentiels, dont ceux du réseau de la santé. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de son point de presse quotidien.

Une nouvelle prime pour les travailleurs de la santé

MAIN-D'OEUVRE. Afin de combler la pénurie de main-d'oeuvre dans plusieurs établissements du réseau de la santé provoquée par la crise de la COVID-19, le gouvernement provincial a annoncé, jeudi, l'implantation d'un nouveau système de primes aux travailleurs de ce réseau.

Prolongement de la subvention salariale

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin la prolongation de la subvention salariale d’urgence jusqu’au mois d’août.

François Legault revient sur certaines critiques

POLITIQUE. Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

DÉCONFINEMENT. Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

De nouvelles mesures pour aider les entreprises

ÉCONOMIE. Lors de son point de presse quotidien portant sur la crise de la COVID-19 au pays, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé, lundi, de nouvelles mesures afin d'aider les entreprises canadiennes. Ottawa créera notamment le Crédit d'urgence pour les grands employeurs (CUGE) pour leur accorder «du financement de transition».

COVID-19 : l'état de la situation à 18h30

CORONAVIRUS. Voici l'essentiel des informations portant sur la crise de la COVID-19 en ce mardi 12 mai.