(Crédit photo: Gilles Boutin)

SÉCURITÉ. Après une signature de registre sans équivoque à propos du projet de trottoir à Saint-Flavien, la population sera convoquée à un référendum. La consultation aura lieu le 29 août prochain.

Sans vouloir s’avancer sur les intentions des ceux qui ont signé le registre, Normand Côté souligne que la population de Saint-Flavien a été claire, elle souhaite s’exprimer sur la question.

«Je n’ai pas voulu, pendant toute la période de registre, m’insérer dans le processus. Je n’ai pas voulu savoir comment ça se passait. Tout ce que je savais c’est qu’il y avait beaucoup de va-et-vient et que ça discutait dans la municipalité. J’ai entendu des commentaires qui étaient pour et d’autres contre le projet. Certains citoyens m’ont rappelé que je leur avais demandé de se positionner et bien, c’est ce qu’ils feront.»

Pendant la période d’ouverture des registres, du 25 juin au 12 juillet, ce sont 255 signatures qui ont été recensées. Ces signatures ont toutes été validées. Celles qui devaient être rejetées l’ont été, assure M. Côté.

Aide financière

La municipalité a eu des échanges avec le bureau de la députée sur la possibilité d’obtenir une aide financière pour la construction du trottoir. L’argent serait probablement venu du budget discrétionnaire du ministre des Transports. Cependant, aucune confirmation écrite n’est venue appuyer ces dires, a souligné Normand Côté.

Ce dernier a d’ailleurs fait part de son mécontentement sur la diffusion de cette information qui devait demeurer confidentielle.

«Oui, il y a eu certains échanges. On m’a demandé la confidentialité. La réponse du bureau de la députée c’était que le jour où nous irions de l’avant, le ministre allait peut-être avoir de l’argent. J’ai demandé que tout soit mis par écrit parce que j’allais en rencontre publique. Je trouvais que cette information était importante et on a refusé [de la donner par écrit]», a expliqué M. Côté.

Puisque les discussions ont eu lieu avant le 21 juin, date de la rencontre d’information, il a assuré que s’il avait eu la confirmation écrite, il l’aurait mentionné. «J’aurais aimé le savoir parce que ça pouvait changer quelque chose sur la présentation qu’on a faite à la population.»

Normand Côté rappelle qu’en ce moment, la seule confirmation écrite qu’il a en main est celle du ministère des Transports qui lui indique que la municipalité devra assumer à elle seule le coût des travaux évalués à 1,2 M$.

Du côté du bureau de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, on indique que le dossier de la construction du trottoir relève de la municipalité et de la direction régionale du ministère des Transports. On précise qu’autant du côté de la députée que du ministre [François Bonnardel] tout sera fait pour accompagner la famille de la petite Anaïs Renaud et la municipalité, mais que c’est la municipalité qui pilote le projet.

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix: le règlement adopté

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, le 7 septembre, par un vote de 5 contre 1, le règlement visant à encadrer les heures d’exploitation du Circuit Riverside Speedway.

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

POLITIQUE. La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir le député de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Piste de course de Sainte-Croix: Pour Sainte-Croix veut le retrait du projet de règlement

POLITIQUE. L’équipe Pour Sainte-Croix, qui veut obtenir les sièges au conseil municipal de la municipalité lotbinièroise lors des prochaines élections municipales en novembre, demande au conseil municipal de faire marche arrière dans le dossier de la piste de course de Sainte-Croix. Le groupe dirigé par Stéphane Dion, l’aspirant à la mairie, souhaite que le projet de règlement soit retiré, afin qu...

Lamarche fait de la défense de la laïcité une priorité

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

Un aspirant à la succession de Bernard Ouellet se dévoile

POLITIQUE. Conseiller municipal à Saint-Apollinaire depuis 12 ans, Jonathan Moreau a fait savoir, le 19 août, qu’il sollicitera un mandat lors des prochaines élections municipales, mais cette fois pour devenir le maire de la municipalité. Le 7 novembre prochain, il tentera donc d’obtenir la confiance de ses concitoyens afin de remplacer Bernard Ouellet, qui a décidé de se retirer de la vie politiq...

S’engager encore pour faire avancer les choses

POLITIQUE. L’ancien conseiller municipal et maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, portera de nouveau les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans Lévis-Lotbinière lors des élections fédérales du 20 septembre. Avec cette nouvelle implication, l’homme de 65 ans espère être élu afin de travailler à lutter contre les changements climatiques et favoriser l’innovation.

Débat anglophone : un tournant dans la campagne selon Lamarche

POLITIQUE. Le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, croit qu’une véritable vague déferlera en faveur de son parti au Québec à la suite de la controverse provoqué par le débat anglophone du 9 septembre.

Robert Samson sollicitera un dernier mandat

POLITIQUE. Le maire de Saint-Gilles, Robert Samson, a confirmé au Peuple Lotbinière qu’il sollicitera un dernier mandat à la tête de la municipalité lotbiniéroise, lors des élections municipales du 7 novembre prochain.

Denise Poulin sollicitera un nouveau mandat

POLITIQUE. La mairesse de Saint-Édouard, Denise Poulin, tentera d’obtenir un troisième mandat à la tête de sa municipalité, lors des prochaines élections municipales le 7 novembre prochain.

Une candidate du Parti libre du Canada dans Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Le Parti libre du Canada (PLIC) aura une candidate dans Lévis-Lotbinière, Mariève Lemay. La mère de six enfants se lance en politique pour «protéger le futur de ses enfants».