mardi 25 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Congrès du PCQ à Lévis

Éric Duhaime obtient un appui de 77 %

Les + lus

Éric Duhaime estime que le résultat qu'il a obtenu lors du vote de confiance est représentatif de l'esprit rebelle des membres de son parti. Photos : Xavier Nicole

20 nov. 2023 10:56

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dû se contenter de 77,48 % d’appui lors du vote de confiance tenu dans le cadre du congrès de son parti, qui s’est déroulé la fin de semaine dernière au Centre des congrès de Lévis.

«On est un parti de rebelles et moi le premier. C’est normal qu’on ne soit pas le parti des dociles et des obéissants. Eux, ils sont au congrès de la CAQ», a lancé en boutade Éric Duhaime.

Ce dernier a d’ailleurs affirmé ne «pas être déçu», à la fin du congrès où l’enthousiasme des quelque 300 membres présents semblait moins présent envers le chef du parti. Il a d’ailleurs mentionné ne pas voir la contestation comme un aspect négatif.

«Le fait que vous brassez votre chef un peu, qu’il y a de la contestation, qu’il y ait des courses à la présidence et qu’il y ait des débats corsés sur des propositions, je ne vois pas ça comme quelque chose de négatif. Je vois ça comme le fait qu’on est rendu un vrai et grand parti démocratique», a lancé le chef du parti aux personnes présentes en fin de congrès.

Aussi, après certaines critiques sur «la façon de diriger de M. Duhaime» par les membres présents, ce dernier s’est «engagé à faire beaucoup mieux pour l’avenir». D’ailleurs, Chantal Dauphinais, qui a été élue présidente de l’exécutif national du parti au terme du congrès, avait créé un pamphlet dans lequel était indiqué que «le PCQ ne doit pas être le parti d’un seul homme».

«Tranquillement, il faut trouver une façon d’instaurer une structure et faire une répartition plus équitable. On a commencé à le faire et on va continuer. C’est pour cela que j’ai fait adopter la proposition de retirer la mention Équipe Éric Duhaime du nom officiel du parti», a mentionné Éric Duhaime.

«On est là pour s’améliorer et grandir. Un nouveau parti, c’est comme un arbre, il faut qu’il pousse. On est rendu à cette étape-là. On est monté très rapidement, alors il faut améliorer certaines choses à l’avenir, comme notre réseau de communication», a ajouté Chantal Dauphinais.

Lors de son discours de fin de congrès, Éric Duhaime a tenu à lancer haut et fort un message d’unité à ses militants.

«Le seul pourcentage qui compte, c’est 100 % parce qu’on est 100 % conservateur, 100 % uni, on est 100 % déterminé et on est 100 % ensemble», a affirmé M. Duhaime.

 Plusieurs thèmes abordés

Au cours des deux journées de congrès, de nombreuses propositions ont été entendues et débattues sur les thèmes de la santé, de la constitution, du troisième lien et de l’énergie. Aussi, il a été annoncé la création d’une aile jeunesse nommée Génération Ambition.

D’ailleurs, Éric Duhaime a mentionné à de nombreuses reprises, «voir l’avenir du parti de façon très positive pour la suite des choses».

«Il y a trois ans, si vous m’aviez dit où nous en sommes rendus, je ne vous aurais pas cru. J’en suis plus que fier. On a multiplié par 10 nos attentes de l’époque. Au cours des 12 prochains mois, l’emphase va être mise sur le financement et l’organisation. Il y a entre trois et neuf circonscriptions qui seraient conservatrices s’il y avait des élections demain matin, c’est très positif», a conclu Éric Duhaime.


Les + lus