samedi 24 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Agriculture > Actualités

Formation continue

Chaudière-Appalaches championne de la formation agricole

Les + lus

Le président du CRFA de Chaudière-Appalaches, James Allen. Photo : Courtoisie

17 janv. 2024 10:55

La région de la Chaudière-Appalaches fait figure de première de classe quant à la formation continue en agriculture. Depuis 2015, la région maintient sa position de tête au palmarès régional présenté par les 13 collectifs régionaux en formation agricole (CRFA) le 17 janvier.

Le bilan de la région fait état de 143 activités de formation recensées et de 2 779 heures de cours donnés à 1 659 participants de divers horizons : producteurs agricoles, aspirants producteurs, gens de la relève agricole ainsi que d’actuels employés du secteur. Parmi les activités d’apprentissage, un peu plus du quart ont été offertes en ligne et plus d’une dizaine de nouvelles thématiques étaient proposées aux quatre coins de la région.

Aussi, cette année encore, plus d’un demi-million de dollars d’investissements dont, entre autres, 101 770 $ de Services Québec et 161 743 $ provenant des producteurs agricoles eux-mêmes furent injectés en formation continue en agriculture ici même en Chaudière-Appalaches.

«Les producteurs s’outillent de plus en plus afin d’améliorer leur façon de faire auprès de leurs employés dans le but de favoriser la rétention du personnel et c’est vraiment génial. Également, les conditions financières toujours plus difficiles, notamment avec la hausse des taux d’intérêt et du coût des intrants, ils cherchent des solutions permettant de tirer le maximum de leur production», a soutenu le président du CRFA de Chaudière-Appalaches, James Allen. C’est ce qui explique, selon lui, la popularité des cours de gestion et de comptabilité.

Notons qu’au Québec, 7 933 personnes se sont inscrites dans l’une des 614 formations offertes à l’échelle de la province. Un total de 14 498 heures de formation.

Pour l’année 2022-2023, plus de 3 M$ ont été investis en formation continue en agriculture, ce qui comprend la contribution du ministère de l’Éducation de 2 152 226 $ ainsi que celle de Services Québec estimée à 448 268 $.

 

 

 

 

Les + lus